Légende du Si satta nak

Maha Sila Viravong, citant le Phralak Phralam, une version Laotienne du Ramayana indien (Phralak-Phralam, ou le Ramayana Lao, Traduction condensée par Vothu Tinh, Edition Vithagne, Vientiane, 1972, p.19), a relaté que le nom Si Sattta Nak (Cité de Sept Naga) est l’ancien nom de Vientiane.

Phagna Tapboramesouan à Inthapatha (Cambodge) eut deux fils : l’aîné appelé Thao Thataradtha et le cadet Thao VirounHa. Phagna Tapboramesoun céda le trône à Thao VirounHa.

Mécontent, Thao Thataradtha quitta le pays et émigra vers le nord. Il s’établit enfin à Phan Phao aux confins de NongKhai, Thailande actuelle, et y bâtit une ville qu’il nomma “Maha Thani Si Phan Phao”.

Un jour, le Roi des Naga, qui avait sept têtes, prit la forme d’un vieillard pour venir lui recommander de transférer la ville à l’emplacement du Vientiane actuel. Ce conseil fut suivi par Thao Thataradtha et la nouvelle ville fut nommé “Si Satta Nak” ou “Cité des Sept Naga” (Revue vannakhadi Sane, Vientiane).

Mais d’après le Nithan Khoun Bourôm, Sri Sata Nahout était l’ancien nom du Lan Xang Muong Swa, parce que le relief du sol de la région de Luang Prabang rappelle la forme d’un Naga le confluent du Nam Khane au nord constitue la tête; les falaises sur les bords du Mékong au sud de la ville, la queue. Ici, le mot Sata, s’écrivant avec un seul t, signifie 100 ; le mot Nahout (qui signifie 10.000) peut encore signifier un nombre immense, l’unité suivie de 28 zéros.

Comme les naga sont les génies protecteurs de la ville (Luang Prabang), il serait explicable qu’on, l’eût nommée la ville des centaines de milliards de Naga ou Sri Sata Nak Nahout. Le premier roi du Muong Swa Lan Xang était un Yak (démon) appelé Nanthahout qui vint du Lanka (Ceylan) avec sa femme Nang Phalathévi et Sa fille Nang Kang Hi.

Partagez à mes amis sur les réseaux sociaux :
fringilla Donec tristique ipsum nunc amet,